Voyage au pays de l'envie

Article publié le

12 octobre 2020 à 08:53:44

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Voyage au pays de l'envie

Frédéric Marcou

2014

Nouvelle

Science-Fiction

A l’origine plus axé sur la poésie, Frédéric Marcou décide en 2005 de se tourner vers la nouvelle. Ce n’est qu’en 2011, six ans plus tard, qu’il achève son oeuvre alors nommée Voyage au pays de l’envie. Son tout premier recueil de nouvelles contient ainsi cinq récits, que Frédéric destine à un public assez jeune. D’apparence très indépendants les uns des autres, ceux-ci forment en réalité un ensemble cohérent, sensé et complet, ouvert à la réflexion de chacun. Frédéric Marcou s’inspire de la réalité, mais aussi de ses rêves ou de ses réflexions profondes.

*    *    *

Pour précéder chaque nouvelle, l’auteur livre au lecteur un court préambule, expliquant ainsi soit l’origine, soit le contexte du texte. D’une manière générale, l’ensemble contient une touche d’humour très peu envahissante, presque imperceptible pour qui ne prêterait pas attention d’ailleurs. Parfois, le texte semble un peu moins compréhensible, tandis que d’autres fois il est extrêmement clair. Et pour chacun des textes, un thème commun se démarque: la mort. Si l’on considère les récits un par un, cette récurrence ne semble pas vraiment significative. Certains le prendraient comme partie intégrante de l’humour de l’écrivain, d’autres comme un manque d’imagination ou de maîtrise de la nouvelle. Mais est-ce réellement le cas ?
Si la puissance d’une nouvelle réside notamment dans l’idée de se suffire à elle-même -à travers la chute entre autres, supprimant ainsi tout besoin d’explications extérieures-, il peut arriver qu’il en soit d’une toute autre manière. C’est le cas ici de l’oeuvre de Frédéric Marcou. En effet, son recueil prend une teinte légère d’originalité, assez difficile à percevoir si l’on ne se concentre pas suffisamment. Les nouvelles de Voyage au pays de l’envie sont captivantes, mais au premier abord il manque malgré tout un « petit quelque chose » qui permette de mettre la lumière sur les parties floues des nouvelles. En effet, les chutes semblent très peu surprenantes, et encore moins explicatives du texte. En réalité, il faut considérer l’ensemble de l’oeuvre pour comprendre: à travers cinq récits particuliers, Marcou offre au lecteur un point de vue différent sur la mort: est-ce un nouveau départ ? une sortie de secours ? une alternative, une opportunité dont on ne connaît l’issue qu’au dernier moment ? existe-t-il différentes manières de mourir ? qui sait… ?

Très ouvert à l’imaginatif et au réflexif, Voyage au pays de l’envie mérite d’être lu. Sous une apparence de fantastique et de science-fiction, le recueil a en réalité une connotation philosophique particulière. Aussi l’oeuvre, bien qu’étant destinée à une communauté jeune, n’aura-t-elle pas la même signification pour tout le monde: un adolescent ou un jeune adulte ne saisira pas toujours le message du recueil, tandis qu’un lecteur plus averti aura certainement plus tendance à réfléchir au sens caché de ces histoires d’apparences individuelles. C’est sans aucun doute une belle découverte, qui malgré son nombre de pages réduit sait communiquer ses émotions.

Synopsis

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.
Destiné à un large public, il sera certainement plus particulièrement apprécié des adolescents.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)