The Promised Neverland

Article publié le

12 octobre 2020, 10:43:03

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Yakusoku No Neverland

Kaiu Shirai

2018

192

Manga

Shonen

Au sein de Grace Field House, de nombreux orphelins bien dressés voient sans cesse leur intelligence, leur logique et leurs réflexes intellectuels stimulés et mis à l’épreuve. Si pour eux, il s’agit d’une routine bien huilée, tout ce qu’il y a de plus naturel, leur docilité est très vite remise en question. Tranquillisés par l’amour et la reconnaissance véhiculées au sein de l’orphelinat, les enfants se sentent en sécurité. « C’était le règlement, un point c’est tout. » Et bien sûr, ils n’ont aucune raison de remettre l’organisation de Grace Field en question. « Aucun de nous n’avait jamais vu le monde extérieur. » Persuadés de la bienveillance de leur établissement, comment auraient-ils pu se douter que leur existence n’était que façade ?
Dès les premières pages, les auteurs instaurent un suspense par la suite omniprésent. La qualité de narration est incontestable, et l’ambiance est lourde, pesante, ponctuée d’un humour malsain : en contraste avec la joie de vivre des orphelins, le scénario est d’une horreur inhumaine – et c’est le cas de le dire. Les faits sont exposés avec clarté ; les rebondissements et vérités énoncés sans tact tombent comme des coups de massue. La simplicité des coups de crayons met de fait en exergue les éléments nouveaux ou importants : expressions du visage, différenciation des protagonistes… C’est sans parler de la beauté terrible des traits.

*    *    *

Au centre de l’intrigue, trois piliers aux caractéristiques d’un réalisme à toute épreuve. Un trio impressionnant : à Grace Field House, « c’est la première fois […] que trois génies de ce calibre sont réunis. » Au centre du récit, Emma, jeune fille flamboyante – jusqu’aux cheveux – au sourire radieux, spontanée et très physique. Proche des enfants, elle agit comme une seconde maman auprès d’eux. Elle fait preuve d’une agilité, d’une perspicacité et d’une faculté d’apprentissage hors du commun. Son coté très enfant libre fait d’elle la plus apte à réagir sans réfléchir, mais également la plus sensible, puisqu’elle s’attache très rapidement, et a fait de l’orphelinat son pilier de vie. « Une personne comme Emma ne tend pas forcément vers la folie, c’est un extrême ou l’autre : sa sensibilité exacerbée peut très bien la mener vers une maturité et un sang-froid exemplaire. », disait-on sur les discussions des Gourmandises Littéraires. D’autant plus que la jeune fille ne dévie jamais, sous aucun prétexte, de ses principes les plus fondamentaux : compassion, partage et entraide.

​Mais elle n’est pas seule. Accompagnée de Norman et de Ray, son caractère parfois trop spontané est tempéré par ses deux amis. Le premier, stratège adepte des conventions et éternel optimiste, est doté d’une intelligence exceptionnelle qu’il met au service de ses camarades. De son côté, Ray, sarcastique et observateur, semble être le plus cartésien, le plus les pieds sur Terre. Ses nombreuses connaissances, sa sagacité et sa perspicacité le placent rapidement à la position du leader. Cela dit, on imagine facilement une grande sensibilité dissimulée au détour de sa rigidité parfois hautaine.
​Trois enfants auxquels on s’attache sans aucun doute, et dont l’évolution au cours des chapitres et des tomes est imprévisible.

The Promised Neverland, c’est un scénario dont la base est à la fois surprenante et prévisible, dans un monde post-apocalyptique aux premiers abords odieux. Il marie d’une façon ou d’une autre une multitude d’éléments originalement classiques.

Synopsis

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)