Sur la route vers nulle part

Article publié le

13 octobre 2020 à 09:57:24

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Sur la route vers nulle part

Fanny Crubellier

2020

12

Nouvelle

Contemporaine

Après Lucille Cottin avec Les Carnet de Bord du Capitaine Hugo Lebracq, c’est au tour de Fanny Crubellier de révéler par le biais de L’Aquilon une plume poétique au message transcendant de vérité. Sur la route vers nulle part se distingue d’une douce légèreté. C’est un récit concis et direct dont émerge tout naturellement une subtilité si riche qu’elle s’accommode du ressenti propre à chacun. Sensible au contexte socio-professionnel contemporain, la nouvelle de Fanny Crubellier semble dénoncer la pression au travail comme une fatalité. Aussi, prendre la route devient une thérapie parmi tant d’autres, comme une alternative à la réalité. Une pause imposée, bien méritée.

*    *    *

Jour après jour, semaine après semaine, une jeune médecin effectue le même trajet. Maison, travail ; travail, maison. Quelques kilomètres pas très hargneux, justement si fades, si ternes, qu’ils laissent à chaque passage la trainée angoissée d’une pression insupportable. Les responsabilités, mais surtout les attentes grossies par les espérances des victimes, de leurs familles… deviennent tout autant de traits noirs sur l’arc-en-ciel de l’existence. Arrivée à la lisière du supportable, la narratrice perd pied, se laisse porter par le même courant contre lequel elle lutte depuis si longtemps.

Je n’ai pas envie de rentrer chez moi.
Le professionnalisme en France est-il une fatalité ? Combien se retrouvent l’un après l’autre dans cette situation, sur la route vers nulle part ? Sans plus savoir où il en est. S’il vaut mieux continuer, ou tout abandonner. Du premier jour de stress jusqu’au Burn Out complet, le chemin est long.

La jeune femme se voit soudain mue par un besoin d’évasion urgent, l’inconnu ne lui paraît plus si effrayant. Au contraire, il se dresse de plus en plus comme l’échappatoire inespéré. Cramponnée à son volant, désormais loin de son itinéraire habituel, elle laisse sa conscience glisser sur l’asphalte, prête à tout oublier. Ainsi sur la route, sa perception évolue, relative à son environnement tant externe qu’interne. S’oublier pour ne plus ressentir, c’est laisser ses pensées voguer au-delà du paysage, bien loin d’un quotidien tangible dont les limites octroient à la routine une étroitesse étouffante.

Une nouvelle empreinte de vérité, dont le récit, malgré son allure de témoignage, se dresse merveilleusement comme l’illustration d’un état d’esprit de plus en plus récurrent. L’opportunité du choix décrit à la perfection, celui de partir pour ne plus revenir, décrit à merveille par Fanny Crubellier.

Synopsis

Un jour, sur la route pour se rendre à son travail, une jeune médecin en burn-out décide de poursuivre tout droit pour fuir l’hôpital. Son voyage se transforme en fugue, sa fugue en errance. Pas de but, pas de projet, simplement avancer..

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)