Séparés

Article publié le

12 octobre 2020 à 10:01:02

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Séparés

Elodie Koenigshoven

Thriller

« Deux drames ont eu lieu il y a bien longtemps. ». De quoi annoncer une bonne dose de suspens et de mystères. Dans un roman familial ancré dans le paraître, des secrets enfouis refont surface. A Marboué, un village où tout se sait, personne ne se souvient de deux enfants pourtant inoubliables. Comment peut-on faire disparaître de tels souvenirs lorsque les on-dit ne cessent d’aller et venir au sein de cette communauté soudée ?

*    *    *

Elodie Koniegshoven marque dès ses premiers mots par une plume fluide, simple et précise. En instaurant une intrigue réaliste et intrigante, l’auteure offre un roman agréable, sans longueurs. Le récit se lit tranquillement, au fil des mots. Opposée à l’excitation grandissante de l’enquête et aux nombreux questionnements qui en découlent, la plume d’Elodie a comme un effet apaisant sur le lecteur. Le scénario monte en puissance, joue avec les émotions des protagonistes jusqu’à un point culminant pratiquement insoutenable. Finalement, frustration et désespoir, puis soulagement s’enchaînent à une vitesse folle après une investigation laborieuse.

​Séparés, c’est l’histoire d’une famille en apparence unie, au dépend d’une lourde vérité portée par quelques rares protagonistes. Secrets de famille et nombreux mystères indépendants qui, en vérité, n’en forment qu’un seul. « Pour une famille qui, à priori, avait toujours été normale, la liste des mystères commençait à être longue ». Au fil du récit, de nombreux éléments entrent en jeu, mettant en avant de fortes relations oubliées et des besoins inavoués. Au-delà de tout, l’œuvre met en avant le sacrifice perpétuel des mères, celui de renoncer à l’amour de ses enfants pour leur bien. Une touche émouvante particulièrement bien retransmise au sein du récit.

​Un roman simple et travaillé, addictif. Une gestion des éléments clés bien répartis au sein du récit, et une évolution constante de l’enquête permettent une lecture fluide et continue. Finalement, Séparés joue sur bien des plans et entraine le lecteur avec lui à travers de multiples émotions. Avec une habileté hors du commun à gérer le détournement d’attention, Elodie Koniegshoven offre un final grandiose, à couper le souffle.

Synopsis

Une lettre anonyme. Une photo. Un secret inavouable. Alex, expatrié en Allemagne depuis dix ans, se voit contraint de rentrer en France dans son village natal de Marboué pour l'enterrement de sa mère, avec qui il n'avait plus de contact. Au même moment, Nathalie, son amie d'enfance qu'il n'a pas revue depuis le lycée, reçoit une étrange lettre anonyme accompagnée d'une photographie datant de 1951. Sur le cliché, trois enfants : le père d'Alex, et deux inconnus. Pourquoi cette lettre ? Et qui sont ces enfants que personne ne semble connaître ? Réunis par des événements qui les dépassent, les deux amis vont tenter de trouver des réponses. Mais ce qu'ils s'apprêtent à découvrir est bien loin de tout ce qu'ils auraient pu imaginer... A travers les mystères et les silences, ce roman voyage dans le temps et l'histoire pour nous emporter vers les méandres d'un passé familial sombre et inextricable.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)