Quand nos souvenirs viendront danser

Article publié le

13 octobre 2020 à 11:08:07

par

Shayera

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Quand nos souvenirs viendront danser

Virginie Grimaldi

2019

349

Lifestyle

Virginie Grimaldi, auteure de best-sellers à succès tels que Le premier jour du reste de ma vie… , Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ou encore Il est grand temps de rallumer les étoiles nous entraîne encore dans une histoire drôle et émouvante pour son roman Quand les souvenirs viendront danser. Elle s’attaque cette fois-ci au temps qui passe, à la vieillesse mais surtout aux souvenirs qui persistent et aux rêves qui ne cesseront jamais de nous habiter.

*    *    *

​« La vie est comme une danse. On entre en scène, on apprend les pas, on se laisse porter, on compte les temps, et on tire sa révérence. »
Virginie Grimaldi - Quand nos souvenirs viendront danser

​ Les souvenirs sont notre histoire, notre passé. Nous avons la nostalgie des moments heureux mais également les douleurs oubliées. Ils nous forgent, nous construisent. Ils nous permettent d’évoluer et d’être la personne que nous sommes aujourd’hui.
​ ​S’attaquer aux souvenirs, c’est prendre le pas sur nos sentiments les plus puissants. Et c’est avec hardiesse que Virginie Grimaldi s’est prêtée à l’exercice dans Quand nos souvenirs viendront danser, mettant en scène un groupe d’octogénaires - autoproclamé les Octogéniaux - luttant pour conserver l’impasse des Colibris. Le lieu où ils ont vécu toute leur vie, où réside tous leurs souvenirs.

​ Il est vrai que ce n’est pas commun de mettre en avant un groupe de personnes âgées dans un roman, et pourtant là est toute la force de cette œuvre. En effet, nous ne sommes pas près de nous ennuyer ! Que ce soit grâce aux répliques cinglantes de la narratrice - Marceline, 84 ans - ou aux actions envisagées par les Octogéniaux pour conserver leurs habitations, cette lecture rafraichissante vous fera sourire à tous les coups.
​ ​Le lecteur ne va cesser de s’attacher aux personnages tout au long de sa lecture. Ainsi, il suit un récit en deux temps, entre passé et présent, tous deux représentés respectivement par la lutte des octogénaires et les souvenirs de Marceline.

« Mamie t'emmerde, mon chéri »
Virginie Grimaldi - Quand nos souvenirs viendront danser

​ Si la romancière est douée pour nous transmettre un humour bien développé tout au long du roman, les sujets abordés sont si nombreux et si touchants que l’on passe du rire aux larmes. On évoque l’amour éternel, celui vécu jusqu’à ce que la mort nous sépare. Ainsi que la tristesse de perdre un être cher, la joie de la naissance d’un enfant, la descente aux enfers suite à un accident, les moments de bonheur si purs et innocents.
On met le doigt sur nos sentiments à tous, sur notre vécu ou le vécu de nos proches, nous ne pouvons pas y échapper : le roman nous plonge dans nos souvenirs, nous fait penser aux personnes chères à nos yeux. Il ne peut laisser personne indifférent.
​ ​Nous pensons à notre famille, à nos amis. Nous pensons à nos grands-parents ou à nos parents. Nous pensons aux personnes âgées que nous oublions trop souvent. Nous pensons à nos amours et à la vie qui nous attend.

« J’ai appris que, parfois, souvent, le bonheur est l’antichambre du bonheur. Surtout, j’ai appris que l’inverse était vrai : le bien attend, tapi, que tout aille mal pour nous surprendre. »
Virginie Grimaldi - Quand nos souvenirs viendront danser

Pour finir, dans Quand nos souvenirs viendront danser, Virginie Grimaldi rend un très bel hommage aux personnages âgées sans lesquelles nous ne serions pas là aujourd’hui.
​ ​Elle nous transporte dans son univers en toute légèreté, et sans crier gare nous touche au plus profond de nous pour nous émouvoir.

Synopsis

"Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu'en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu'il va raser l'impasse - nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n'avons plus rien à perdre, et c'est plus excitant qu'une sieste devant Motus". A travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d'amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)