Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin

Article publié le

21 novembre 2020 à 19:10:43

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin

Laure Allard-d'Alesky & Fanny Bernard

2019

208

Romance

Humour

Contemporaine

S’il y a bien une question incongrue, c’est certainement celle-ci : pourquoi ne faut-il pas tuer (tout de suite) son voisin ? Pour en arriver là, disons qu’il faille déjà s’interroger sur le motif du meurtre. Quel sorte de voisin susciterait tellement la haine qu’on en vienne à vouloir le supprimer ? Honnêtement, ce ne semble pas si surprenant au demeurant. Que ceux ou celles qui n’ont jamais détesté leur voisinage s’avancent sur le podium pour recevoir les louanges !

*    *    *

Comédie contemporaine un tant soit peu romantique, le roman de Laure Allard d’Adesky et de Fanny Bernard intrigue. On parle d’une mise en scène franchement farfelue relatée pour moitié narrée, pour moitié épistolaire. Entre les frasques insultantes de l’un et les attaques à la pudeur de l’autre, ces deux-là font le spectacle pour tout l’immeuble. Pourtant, l’amour ne commence-t-il pas toujours par la violence ? Lequel des deux rabibochera les bouts ? C’est en revanche sans compter sur les vautours environnants, n’attendent qu’une seconde d’inattention pour fondre sur leur proie.
C’est donc avec un humour très marqué et une sensibilité à toute épreuve que les deux protagonistes mènent leur petit bout de vie chacun de leur côté, néanmoins étonnamment proches étant donné les circonstances. Une romance des plus légères au ton jovial, à découvrir d’une traite !

Synopsis

Chère voisine, je vous rappelle que vous ne vivez pas seule dans cet immeuble.

Le voisin est un être râleur, intolérant et, dans le pire des cas, aigri : c’est un fait avéré et bien connu de tous. Le nouveau voisin de Sylvie, lui, est un spécimen particulièrement désagréable. Resté à l’état sauvage, cet individu n’a visiblement jamais appris les bases élémentaires de tout être civilisé. Déjà, il communique avec elle par lettres alors qu’un seul étage les sépare. Ensuite, il la traite de pachyderme et propose de lui offrir en cadeau de bienvenue… une paire de charentaises. Ça tombe bien, car Sylvie n’est pas vraiment une voisine comme les autres elle non plus…

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)