Peur primale et autres récits

Article publié le

12 octobre 2020 à 09:17:21

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Peur primale et autres récits

Lancelot Cannissié

140

Fantastique

Horreur

Nouvelles

Peur primale et autres récits, c’est la première œuvre publiée de Lancelot Canissié. Un recueil de nouvelles personnelles, relatant plusieurs histoires aux allures plus ou moins effrayantes. L’idée, c’est de transmettre au lecteur la peur, la panique et le malaise. A travers un style bien à lui -quoiqu’encore un peu hésitant-, l’auteur met en scène de nombreux personnages, eux-mêmes confrontés à des situations de plus en plus extravagantes. Si l’originalité n’est pas toujours le maître-mot de ses nouvelles, Lancelot a toutefois une bonne réflexion. Ses scénarios, assez basiques, restent efficaces dans l’ensemble. Sur la balance des défauts et qualités, le recueil a finalement un équilibre assez satisfaisant.

*    *    *

C’est grâce à une plume simple et efficace que Peur primale et autres récits voit le jour. Le point commun de toutes ces nouvelles ? La spontanéité et la concision. Les événements ne cessent de s’enchaîner, les dénouements ne se font pas attendre, et les chutes sont ce que l’on veut de plus bref. Les scénarios sont montés à l’aide de plusieurs personnages, à chaque fois différents les uns des autres, bien qu’ils ne nous soient que très peu connus. La distinction entre chacun d’eux évite la confusion, tandis que l’absence de descriptions conserve la nouvelle de détails trop lourds. De manière générale, Lancelot gère le suspens de manière à jouer avec le lecteur, donnant à son œuvre un aspect tout à fait honorable.
Si le malaise ambiant est -il faut le dire- inexistant, la nature candide de certaines des nouvelles ainsi que la longueur variée de celles-ci mènent le lecteur à la confusion. Tandis que l’on s’attend éventuellement à un mystère plus important que celui finalement dévoilé, la déception fait place. Néanmoins, cela entraîne une diminution des méfiances, et donc une surprise appréciable.
Malgré tout, Peur primale et autres récits reste un récit assez maladroit. Faute à l’auto-édition, on trouve dans ses écrits quelques maladresses syntaxiques et erreurs de langue. D’une narration scolaire, mais très personnelle, Lancelot Cannissié impose un style bien à lui, auquel il ne manque que l’expérience. On retrouve ainsi très facilement de nombreuses tournures de phrase bien plus souvent exprimées à l’oral qu’à l’écrit.

Finalement, ce recueil de nouvelle est agréable à lire. Sans besoin de grande réflexion, il s’agit d’une lecture calme, en plein dans le fantastiques; tantôt amusante, tantôt mystifiante -pour certains. L’auteur est un écrivain au potentiel exploitable, et Peur primale et autres récits est une lecture tout à fait conseillée.

Synopsis

Venez et entrez dans l’univers macabre de Lancelot. Frissonnez avec la statuette maudite, menez l’enquête avec l’inspecteur Maurel ou osez braver l’interdit en pénétrant le grenier avec Timmy. Il y a aussi la foire où des choses étranges et inquiétantes se déroulent. Peu importe l’endroit, vous n’échapperez pas aux monstres tapis dans l’ombre de ma plume.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)