Où tu vas, tu es

Article publié le

13 octobre 2020, 07:45:15

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Wherever you go, there you are

John Kabat-Zinn

1994

281

Développement personnel

Essai

Bien-être


Jon Kabat-Zinn est docteur en biologie moléculaire et professeur de médecine. Lorsqu’il crée le MSBR, son programme de réduction du stress, il connaît un succès mondial. En 1990, il publie Au cœur de la tourmente, la pleine conscience (EU : Full catasrtoph living : Using the wisdom of your body and mind to face stress, pain), destiné à un public réceptif et ouvert à la thérapie, ses clients convaincus, entre autres. Ce n’est qu’en 1994 qu’il édite un second ouvrage du même acabit. Simple, accessible et fluide, Où tu vas, tu es instaure instantanément une philosophie dont la pédagogie sait se faire valoir. Adressé aux esprits libres dont la curiosité n’en fait pas toujours des convaincus, il s’agit d’initier, de proposer un certain nombre de notions et de pratiques habituellement proposées par Jon Kabat-Zinn à ses clients. La base de son essai repose sur la pleine conscience, et la façon dont la poursuite du plaisir de l’homme vise en réalité à s’oublier, pour finalement ne plus penser à soi-même. Un phénomène sur lequel l’auteur appuie sans relâche : la conscience de soi a un impact sur le stress, et s’applique à chaque action du quotidien.

*    *    *

« C’est l’évidence même. Partout où l’on va, on est avec soi-même ». Alors pourquoi chercher à se fuir. La perte du contact avec le moi intérieur s’effectue sur les nombreuses années jusqu’à l’âge adulte, lorsque les émotions et sentiments les plus profonds passent au second plan pour prioriser les projections vers le futur, et les objectifs professionnels. Il s’agit probablement de la raison pour laquelle chacun développe, au fur et à mesure de son existence, plusieurs états du moi et positions de vie. Ainsi Jon Kabat-Zinn introduit-il son ouvrage et son intérêt pour la méditation. Cette dernière, centrée sur le moi intérieur et la perception de son existence, est selon lui une pratique naturelle, dont les préjugés narcissiques et ésotériques se voient spontanément relégués au rang de fausses vérités. Neutre, indépendante des religions et des idéologies, c’est une pratique nécessitant une certaine persévérance car il s’agit de briser non pas son mode de vie, mais son mode de pensée.
Car la méditation, c’est avant tout vivre dans l’instant présent.

► L'instant présent influence l'instant suivant

​Aussi, vivre dans le déni de cet instant présent en ressassant le passé et en se projetant dans le futur lui permet de s’échapper, tandis que nous ne sommes plus à même de choisir l’instant suivant, tâche désormais accomplie par l’inconscient, régulièrement, successivement. Il s’agit comme qui dirait de la base d’un libre arbitre factice, dénoncé par les grands philosophes.

​La pleine conscience, ou vivre en harmonie avec soi-même, vise à permettre la compréhension de ce qui nous entoure et constitue notre place dans le monde. C’est une notion que l’auteur oppose complètement à l’adage le temps, c’est de l’argent.
Jon Kabat-Zinn définit la pleine conscience comme un « art de vivre ».
L’essai de l’auteur possède en cela un côté pédagogue axé sur la conscience du souffle. Laquelle opère comme un changement de perception, comme l’accommodation d’une lentille ou de l’œil : accommoder sa conscience pour ne pas lâcher l’instant présent. Il s’agit de prendre le temps d’observer, d’écouter et de comprendre sans juger. La méditation n’évacue rien, elle permet au contraire d’emmagasiner et de transformer en énergie positive toute perception émotive négative.

​Où tu vas, tu es est divisé en trois grandes parties. La première définit les nombreuses notions que l’auteur considère comme fondamentales à sa vision de la méditation. Simple, elle expose une vision légère des principes mis en pratique, sans pour autant en retirer ni le sens, ni la profondeur. Viennent en second plan un certain nombre de conseils, d’exercices et d’états d’esprits à adopter. La diversité de ces pratiques visent à proposer au lecteur sceptique tout un panel d’adaptations, de façon à ce que chacun puisse s’y retrouver, s’y identifier. Enfin, la troisième section du développement de Jon Kabat-Zinn agit comme une ouverture sur les croyances et principes orientaux, comme le bouddhisme ou l’ahimsa. Une occasion pour les plus curieux de s’imprégner d’une culture ancestrale disparue dans nos contrées occidentales.

​Un ouvrage certainement pas romancé, pourtant pas similaire aux essais habituels. Où tu vas, tu es est une ouverture d’esprit légère, dont la lecture se fait de façon fluide. Les courts chapitres, associés aux nombreuses thématiques précises permettent aux initiés et aux simples curieux de trouver leur intérêt dans des sections spécifiques. Une lecture à emporter dans un moment détente, à recommander.

Synopsis

En 1979, le Dr Jon Kabat-Zinn s’associe à l’université du Massachusetts pour créer le Centre de recherche clinique pour la réduction du stress.
Ses méthodes, fondées sur les techniques bouddhiques de la méditation et de la pleine conscience, obtiennent très vite des succès remarquables, tant auprès de grands malades dont les souffrances sont enfin apaisées, qu’auprès de victimes de troubles psychiques qui reprennent goût à la vie. Mais le programme du Dr Kabat-Zinn propose aussi des applications préventives, comme la création d’une consultation pour les minorités urbaines défavorisées, ou l’élaboration d’un travail avec des prisonniers sur la maîtrise de leur agressivité.
Avec Où tu vas, tu es, Jon Kabat-Zinn a voulu élargir son public en s’adressant à tous ceux qui se laissent dévorer par le stress et la tension de la vie quotidienne. À ceux-là, toujours plus nombreux, il offre ce petit livre de sagesse qui ne se veut pas une méthode, mais une introduction à la pleine conscience. Débrancher le pilote automatique pour faire de chaque instant de sa vie un moment privilégié, apprendre à se connaître pour retrouver la joie de vivre, voici, tel un message d’espoir, ce que propose ce livre qui a déjà trouvé un très large écho international.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)