Meurtre au manoir des fées

Article publié le

12 octobre 2020 à 09:33:27

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Meurtre au manoir des fées

Delphine Biaussat

Policier

Surnaturel

Le contraste entre la rêverie et l’horreur a toujours un effet bien particulier. Entre malaise et environnement malsain, il s’agit de mettre en place une ambiance glauque. Meurtre au manoir des fées illustre à merveille le principe. Delphine Biaussat y transcrit un récit organisé simplement, en y faisant vivre de nombreux protagonistes. Sa maitrise du scénario lui permet d’instaurer un mystère pesant qui demeurera jusqu’au bout la clé de l’intrigue.

*    *    *

"Mais selon moi, je suis la meilleure. Je suis celle qui représente le mieux la beauté et l’élégance." Caroline, jeune femme fière et un tant soit peu narcissique, est la protagoniste principale de Meurtre au manoir des fées. Pour elle, être le centre de l’attention est comme une drogue. En outres, elle se montre en public à sa juste valeur. Accompagnée de ses plus fidèles amis, son séjour au Manoir des fées aura été pour elle une véritable leçon d’humilité. Elle y fera de nouvelles rencontres, et tombera sur une ancienne connaissance. Au final, c’est tout autant de personnalités variées qui alimentent le récit.
Afin de les mettre en avant comme il se doit, Delphine Biaussat met en place un roulement des points de vue. Ce dernier permet à chacun d’élaborer sa propre théorie quant à l’affaire policière à résoudre. Tous les points de vue ne sont pas explicités cependant, et certains protagonistes ne prennent la parole que rarement, ou de manière unique. Probablement dans une volonté de perdre le lecteur, la romancière sème le doute, éparpille les pistes, ne cesse de donner de nouveaux éléments. Pour résoudre le mystère du manoir, coupé du monde extérieur, le lecteur doit faire des choix : doit-il se baser sur les témoignages ou sur leur absence, ou bien sur les preuves concrètes et rationnelles ?
Le dénouement de l’affaire reste très flou jusqu’à la toute fin du récit. Plusieurs fois, tout indique que le lecteur a enfin compris les événements, et toujours un nouvel élément ébranle les conclusions. Contrairement à certaines œuvres policières, il n’existe aucun fil d’Ariane à suivre jusqu’à la réponse finale. Il s’agit plutôt d’un labyrinthe aux multiples couloirs. En faire le tour par ailleurs ne permet pas forcément de retracer le bon sentier à emprunter.
Finalement, la corrélation forte entre le rationnel et le surnaturel qui régit Meurtre au manoir des fées est un élément clé de l’œuvre. Se perdre dans les méandres de l’imaginaire, c’est prendre le risque de passer à côté de l’enquête. Et inversement. Encore un mystère à dénouer, une histoire à éplucher.

Outre son surnaturel marqué, Meurte au manoir des fées n’est pas un roman très original. En revanche, le nombre varié de personnalités qui le constitue ainsi que la singularité de l’enquête en font un récit agréable dont on ne se lasse pas. Sans aucune longueur, Delphine Biaussat perd son lecteur au milieu des pages de son œuvre. Accessible à tous, il saura plaire à tous les membres de la famille.

Synopsis

En Bretagne, dans un manoir isolé, un crime a eu lieu. La victime était détestée de tous ou presque. Le commissaire Renot, déjà sur les lieux, va mener son enquête aidé par Caroline Blake, en vacances dans la demeure au moment des faits. Mais qui se cache derrière ce meurtre? La présence de Blanche, personnage hors du commun, pourra-t-elle aider à résoudre cet assassinat ?

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)