Magie interdite

Article publié le

12 octobre 2020 à 09:34:31

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Magie interdite

Delphine Biaussat

Fantasy

Si l’Homme fût à une époque très spirituel, la Société a fini par développer une aversion générale envers la Magie, pour finalement l’oublier et la reléguer au rang de légendes et contes de fées. A-t-elle néanmoins réellement existé ? Et dans ce cas, sa disparition serait-elle due à l’arrêt des croyances et de la pratique ? Existe-il encore, aujourd’hui, des adeptes de la magie telle que nous la rêvons ? Les questionnements scientifiques et psychologiques actuels, étroitement liés aux recherches quantiques, proposent de nouvelles alternatives à ce qu’on qualifie d’impossible. Et pourtant, nul besoin d’être savant pour comprendre Magie Interdite, puisque Delphine Biaussat propose une immersion complète au sein d’un univers où seule la foi fait de la Magie une réalité. Dans un cadre aristocrate et presque chevaleresque où les valeurs prédominent, de nombreux protagonistes se voient enchainés à ces dernières en raison de relations passées : c’est leur héritage. Arbitre de l’éternel combat entre la Lumière et les Ténèbres, la balance du bien et du mal est déséquilibrée. Et pourtant, peut-on vraiment les qualifier ainsi ? La frontière entre le Clair-Obscur est mince, et ce que l’on appelle communément le mal se peut finalement être bienfaisant.

*    *    *

Comme mes sœurs avant moi, j’ai eu droit à la tradition royale : me faire marquer au fer rouge un soleil, représentation du Dieu Lumin. Loyauté, honneur, fidélité. Qualités et états d’esprit requis pour évoluer à la cour royale, ces valeurs sont très présentes au sein de Magie Interdite. L’aristocratie du royaume de Solène est respectueuse, son langage est soutenu. Au final, si l’ensemble des protagonistes n’en fait pas partie, la cour étend son influence à tout le récit. En plus de lui donner une excellente fluidité, cela aura permis de développer les personnalités des protagonistes, de manière à conférer au roman une dimension de plus en plus réelle.
Alors que les valeurs ont un poids inestimable dans l’esprit de chacun, certains actes peuvent avoir des conséquences de poids, et à long terme. En outres, Magie Interdite repose sur une querelle opposant le Roi de Solène et l’un de ses Seigneurs. En vérité beaucoup plus proches que cela, Saunan et Jicas sont amis et, au-delà encore, frères de cœur. Bon réflexe. Mais sauras-tu bloquer… ça ? Tandis qu’ils s’opposent l’un à l’autre, le lecteur remarque très vite leur proximité enfantine. En effet, à travers une scène d’un sérieux politique, leurs réflexions personnelles ainsi que leurs prises de parole ne cessent de renvoyer l’image de deux jeunes garçons en désaccord. Le regret lié à cet échange les suivra toute leur vie, et des cycles plus tard, ce sont leurs enfants qui témoigneront de l’héritage de ces conflits. Delphine Biaussat propose de nombreux points de vue au cours du récit. Et pourtant, le lecteur vit le récit à travers Milena, fille cadette du roi actuel de Solène. Porteuse du lourd fardeau, elle représentera tout au long de l’œuvre le pilier, la balance entre le bien et le mal grâce à sa douceur et à sa rébellion.

L’opposition entre la Lumière et les Ténèbres se fait naturellement, lorsque quelqu’un d’influent donne de sa personne pour étouffer un Dieu, un individu ou une doctrine. Dans ce cas, ces derniers tombent rapidement dans l’oubli, et les rumeurs urbaines en modifient l’image pour la rendre négative. C’est exactement ce qu’il se passe au court du récit de Delphine Biaussat. Pour cette raison, la balance entre le bien et le prétendu mal est facilement déséquilibrée. En effet, Magie Interdite le démontre à plusieurs niveaux. D’une part, à l’échelle divine : le premier dieu prend l’ascendant sur l’autre, de manière à ce que les peuples oublient le second, ou le méprisent. Au sein des relations familiales, et plus précisément auprès des concernés directs : le roi querelleur ainsi que son fils – tandis que le premier, sincère et aimant, n’a aucun ressenti, le second, manipulateur, nourrit une rancune injustifiée à la place de son père. Et enfin, de manière plus grave, au niveau des descendants, des héritiers de ces querelles : les enfants. Entre excellence et rébellion, des opposés sont nés.
En revanche, la frontière entre ceux-ci se fait de plus en plus trouble, tandis que l’ordre naturel des choses se rétablit. Roman guidé par Milena, sa lecture en est toute aussi légère que propice à la rêverie. Rejetée par son père et pourtant si douce, jolie et innocente – Mais je ne peux bloquer mon esprit. Lui est curieux et espère comprendre –, elle représente tout au long du récit la pureté même, et donc la Lumière. De son côté, Ulfan, protagoniste classé criminel, est entouré de compagnons fidèles et loyaux. Ces deux individus, liés aux deux camps à la fois, déstabilisent et chamboulent les équilibres de surface pour rétablir l’ordre comme il se doit. Magie Interdite, c’est une quête de vérité poussée, une aventure hors du commun.

Malgré un dénouement peut-être trop bref, trop peu détaillé, Magie Interdite reste une œuvre agréable, intrigante et pleine de magie. Les personnalités des protagonistes sont uniques, ils se démarquent l’un de l’autre. Le récit s’achève sur une note particulière et, en ce qui concerne les relations entre protagonistes qui auraient pu être plus développées – sans que cela ne porte préjudice à l’œuvre – pourquoi ne pas, peut-être, attendre une suite ?

Synopsis

A Solène, la Magie est interdite. Le Roi l’a proscrite car elle a failli tuer son père. Mirag, le Dieu-serpent a été forcé de se cacher, ses forces l’abandonnant. Mais malgré les efforts du souverain, la Magie n’a pas totalement disparu.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)