Le Père Noël ne pleure jamais

Article publié le

19 février 2021 à 14:10:14

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Le Père Noël ne pleure jamais

Ira de Puiff

2020

87

Humoristique

Contemporaine

Quand notre mission principale est de (re)donner le sourire à ceux qui nous entourent - que ce soit un entourage proche ou plus inconnu -, il faut garder la face. C'est la raison pour laquelle le Père Noël ne pleure jamais... ou presque. Louis-Alexandre met un point d'honneur à se fondre le plus possible dans les rôles qui lui sont attribués, mais plus encore dans ceux qu'il s'attribue lui-même. Bien décidé à ignorer le contexte sanitaire actuel en vivant pleinement ses fêtes de fin d'année, il prend des résolutions drastiques, bien loin de ce que la raison lui dicte.

*    *    *

La première impression est sans conteste : Ira de Puiff envoûte son lecteur dès les premiers mots avec un sarcasme impressionnant. A travers son personnage, elle dénonce, moque et attaque sans vergonge la situation pandémique qui a rythmé la fin d'année 2020. Brusque, brute, vulgaire et presque (presque) haineux, son récit revêt pourtant une dimension inattendue: l'acceptation ; car Louis-Alexandre a beau râler à en perdre ses mots, il ne comprend pas moins la nécessité des mesures employées. Ce qui ne l'empêche néanmoins pas de braver les interdits pour paradoxalement remettre un peu de dignité dans son existence.

❝ Ma vie ressemble à ce train que je rate de quelques secondes près. ❞
Que faire quand toute la bonne volonté du monde ne suffit pas à se faire accepter des siens tel qu'il est ? A défaut d'embrasser une carrière prometteuse et durement obtenue, puis finalement anéantie par les conséquences désastreuses de l'épidémie, Louis-Alexandre fait de son mieux pour redonner un sens à sa vie. A 36 ans, son métier d'acteur n'est pas seulement son (maigre) gagne-pain. Caché derrière d'innombrables rôles, il revêt autant de masques qu'il peut en imaginer dans l'espoir de trouver celui qui convaincra sa famille, dans l'espoir inconscient et vain d'être enfin accepté.
Oui, mais sa condition de dépravé et sa réputation de raté l'éloignent sans cesse de cette bourgeoisie parisienne qu'il méprise, mais qui représente tout ce qu'il a.

❝ Il faut tout réfléchir, tout calculer, tout calibrer à la crevette près. ❞
En pleine désillusion, Alex s'accroche malgré tout. S'il aime sa famille en dépit de leurs manières extravagantes et fermées d'esprit, il ne parvient pas à s'harmoniser avec elle. Ca finit toujours en foutoir, pour reprendre ses mots. Sous couvert de sa grande gueule il faut dire bien ancrée, Alex est en réalité un enfant en manque affectif dans la peau d'un adulte.

Le roman d'Ira de Puiff n'est pour ainsi dire pas seulement une comédie grandeur nature. C'est aussi un message d'amour, d'acceptation de soi, de l'autre, mais aussi d'écoute et de compréhension. L'humour mordant d'Alex décontracte autant qu'il émeut. En sa quête de bonheur familial, on retrouve tous un peu de nos peines et chagrin, un peu de nos espoirs perdus, un peu de notre candeur. Un livre à lire absolument pour qui souhaite aborder avec légèreté des thèmes aussi profonds que l'amour familial et l'importance d'être soi, sans se cacher derrière une façade douloureuse.




⚘ Mon avis de lectrice :

↬ Le Père Noël ne pleure jamais... un titre surprenant pour une première de couverture aussi saugrenue. J'ai lu ce livre dans le cadre du Jury Librinova, et il me semble utile de préciser que le visuel a évolué depuis, ainsi que son titre, désormais CoWeed-19. J'avoue préférer l'ancienne version.

↬ J'ai tout de suite été frappée par le sarcasme que dégage le roman tout entier, ce qui m'a pas mal intriguée et qui, finalement, m'a complètement embarquée : je l'ai lu d'une traite, presque sans reprendre mon souffle tant j'étais happée non pas par un thriller haletant à suspense, mais par une expérience de vie aussi vraie que de fiction. En effet, si le personnage d'Alex (Louis-Alexandre) est imaginé par Ira de Puiff, je trouve en revanche qu'il dégage un réalisme à toute épreuve tant les étapes de vie qu'il traverse évoquent des émotions connues de tous. Le découragement, en dépit de l'ambition et de la motivation ; le sentiment d'être constamment rabaissé ; l'impuissance face aux relations houleuses malgré les tentatives de réconciliation répétées ; le sentiment de rejet, d'abandon.

↬ J'ai d'abord été un peu "outrée" (c'est un grand mot) par les propos d'Alex sur les mesures sanitaires induites par l'épidémie actuelle, puis j'ai beaucoup (beaucoup, beaucoup) ri, puis j'ai finalement eu les larmes aux yeux. Je me suis tellement retrouvée dans la dernière partie du roman que j'ai ressenti une bouffée de chaleur, de bonheur, à l'idée que ce mal-être, que j'ai moi aussi vécu, fait partie de mon passé. En fait, c'est une lecture qui m'aura permis en quelque sorte de me réconcilier avec des faits que j'avais préféré oublier.

↬ Bref, une expérience franchement sympa que je recommande à tous. C'est court, c'est drôle, et plein de vérité.

Synopsis

24 décembre 2020. Déguisé en Père Noël, Alex quitte un Paris ravagé par les mesures sanitaires pour se rendre chez ses parents, en province, et passer un Noël en famille bien mérité. Seul hic, il n'a pas été convié. Il débarque en surprise totale et met en ébullition un dîner méticuleusement préparé.
Le choc entre les deux univers qui se font face est palpable : le sien, un brin désabusé et profondément affecté par la crise sanitaire, et celui de sa famille, bien rangé et qui semble épouser la « nouvelle normalité ».
Cette histoire a été inspirée par les derniers événements liés au Covid-19. C'est une comédie grinçante sur fond de pandémie et de mesures sanitaires controversées. Les personnages se cherchent et se font face dans un joyeux mélimélo, au langage parfois cru mais direct, qui ne fait qu'accentuer l'ambiance kafkaïenne de l'époque que nous vivons actuellement.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)