Le manège des fées

Article publié le

13 octobre 2020 à 10:59:57

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Le manège des fées

Mickaël Bénétruy

2020

326

Policier

En plein cœur de la capitale française, une agence de détectives privés sans histoires est mandatée pour enquêter sur de vieux éléments retrouvés enfouis au fond d’un tiroir poussiéreux. Contactée pour une affaire sordide, Léna se voit confrontée à une énigme sans aucune piste de réflexion à portée de main. Inquiète pour son collègue mis à pied par les circonstances de son investigation, poussée sur les chemins sinueux d’un crime dont elle ne mesure pas l’envergure, la jeune femme se retrouve dos au mur, sans aucun retour en arrière possible. Impossible de fermer les yeux sur ce dossier déterré malgré elle. Accompagnée par le commanditaire de l’enquête, Léna se lance dans une course-poursuite qui, peu à peu, prend une ampleur magistrale, la noie dans un tourbillon sans prise.

*    *    *

« Ce que j’ai vu dans ses yeux ce n’était pas de la surprise, c’était de la peur. »
Quoique encore dans la fleur de l’âge, Léna traîne dans sa cape une expérience et un vécu hors du commun. Baladée par une jeunesse difficile dans les rues de Paris, la capitale n’a plus de secret pour elle. Pourtant, elle n’a de cesse de se sentir traquée, à la fois pourchassée et soutenue par son passé tel un instinct de survie implacable. Protagoniste des plus complexes, Léna est au centre de l’intrigue, du scénario et, finalement, du roman lui-même. Mickaël Bénétruy aura tenu a mettre en exergue les brisures résultantes d’un esprit enfantin fracturé dès le plus jeune âge. Pleine d’amertume, la jeune femme veille à conserver un espace privé personnel généreux à coups de sarcasme bien aiguisé. De par son vécu et sa souffrance, Léna fait preuve d’une empathie hors du commun. Pourtant, c’est sans vergogne qu’elle le chasse pour se contenter d’une indifférence marquée dans un mouvement plus ou moins conscient d’auto-protection. ​
(Hé)léna conserve bon gré mal gré les vestiges d’une enfance désastreuse, pour un semblant d’évacuation émotionnel pour autant pas si significatif. Le manège des fées, au-delà de son intrigue policière, juge avec force l’incidence de l’enfance et de l’attention qu’on lui accorde sur l’avenir et la personnalité de l’individu. Le cas ci-présent, à défaut de narrer une réelle évolution psychologique, démontre à quel point il est difficile et douloureux d’oublier et d’avancer. Léna s’empâte dans sa condition, renoue sans cesse avec ses démons. Parce qu’il est plus simple de se servir de ce que l’on connaît bien plutôt que de plonger dans l’inconnu d’un nouveau départ pourtant tant espéré. Finalement, la jeune femme saura-t-elle s’émanciper de ses tracas et s’ouvrir à l’avenir ?

D’une plume somme toute classique, Mickaël Bénétruy joue la carte de la simplicité pour donner une force certaine à son roman. Cette fois-ci, pas de police criminelle ni de criminologue, mais une détective privée inconnue de tous. C’est d’un suspense insoutenable que l’auteur mène sa trame, au gré de nombreux dialogues représentatifs des stigmates de Léna tant elle s’appuie sur sa répartie. Le manège des fées, un roman policier classique en son genre, mais unique par l’originalité de l’affaire et du contexte. A lire.

Synopsis

Exploitée par un réseau mafieux durant sa sombre enfance, Léna est une jeune femme solitaire au caractère bien trempé. Employée dans une agence de détectives privés, son quotidien est bouleversé le jour où son patron est victime d'un accident et que Simon, un jeune homme originaire de Genève, sollicite son aide après la découverte de mystérieuses photographies dans la demeure de son grand-père. De la Suisse à Paris, en passant par le Vexin, Léna et Simon se retrouvent très vite embarqués dans une enquête qui va mettre à jour de terribles secrets...

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)