Le labyrinthe

Article publié le

12 octobre 2020 à 19:40:14

par

Abby

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Le labyrinthe

Florence Cortot

Autobiographie

Dans ce témoignage, Florence Cortot raconte les épreuves qu'elle a du traverser après la naissance de sa deuxième fille. Dépression post-partum et acouphènes, ce récit autobiographique se révèle être une œuvre poignante et remplie d'émotions diverses et variées.

Au fil des page, le lecteur assiste à la transition médecin/patient douloureuse de l'auteure. En effet cette anesthésiste vit assez mal le fait de se retrouver elle-même face aux médecins, à l'attente interminable des résultats et à la série de tests médicaux qu'elle a du effectuer.

*    *    *

Les phrases utilisées sont courtes, directes, simples, chaque mot a son utilité, chaque phrase a un sens précis, clair et explicite. Florence a visiblement choisi de raconter son histoire telle qu'elle lui est arrivée, sans chercher à l'emballer d'une quelconque fiction, ni de tournures de phrases floues. Ce choix permet au lecteur de ne pas se perdre dans cette aventure mouvementée et de s'intéresser pleinement aux obstacles surmontés par la narratrice.
Les descriptions relativement précises des bruits entendus par Florence donnent l'impression au lecteur de les entendre également. Chaque émotion éprouvée par l'écrivaine traverse le corps du lecteur et permet une certaine identification, selon le vécu de chacun. On se surprend à se sentir concernés par la douleur de l'auteure et à ressentir l'angoisse de ne pas savoir exactement d'où elle provient, et ce jusqu'aux toutes dernières pages.
Cette autobiographie apporte de nombreuses informations sur la vie que mène une mère dans les mois qui suivent son accouchement : entre la fatigue, les craintes, les douleurs et les potentiels virus, Florence nous communique son ressenti face à cette période post-partum plutôt difficile. Le roman contient des connaissances psychologiques, notamment en ce qui concerne la dépression et toutes les pensées noires qui l'accompagnent, tirées des différentes rencontres entre l'écrivaine et des experts dans ce domaine.

Le caractère autobiographique de cette œuvre permet également au lecteur de prendre connaissance des conditions d'apprentissages des médecins puisque l'auteure nous donne accès à certains flashback concernant son expérience lors de ses différentes formations et stages avant de devenir anesthésiste. Le lecteur a aussi accès à la vie de famille de Florence et aux différentes réactions que peut avoir son entourage lorsqu'elle leur fait part de ses souffrances.

Un récit intéressant, poignant et émouvant.

Synopsis

Le jour où Florence, anesthésiste, accouche de son deuxième enfant, une brèche s’ouvre dans son esprit torturé et impatient. La maternité n’est pas si facile, les journées seule avec le bébé se suivent et se ressemblent.
Mais le pire reste à venir.
D’abord, une douleur persistante au niveau de la mâchoire, puis une chute déconcertante et finalement, un bruit continu qui prend possession de ses oreilles. Ce sont des acouphènes. À mesure que le silence s’éloigne, la dépression s’installe et enferme Florence dans le cercle vicieux de la maladie.
Alors qu’elle met toute son énergie à tenter de trouver des réponses, elle comprend qu’il va falloir affronter cette maladie seule… Parviendra-t-elle à surmonter le bruit, l’attente et le verdict final ?

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)