Le Cercle

Article publié le

12 octobre 2020 à 10:08:45

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Le Cercle

Edwige Ivy

Romance

Steampunk

Science-Fiction

LE CERCLE, PAR EDWIGE IVY, publié ce vendredi 22 Février par les IS Editions. L’écrivaine cible avec ferveur un genre littéraire spécifique, et livre un récit Steampunk ancré dans une Angleterre Victorienne des plus authentiques. Une immersion complète au sein d’une révolution industrielle des plus remarquables ; l’ambition de préserver l’homme en allégeant sa charge de travail, mais aussi celle de produire à moindre coût. La source du déclin de l’aristocratie en Europe est lancée, tandis que la course au pouvoir gagne à nouveau en ampleur, dans une tentative désespérée de se hisser au sommet quand d’autres sombrent inévitablement. Le Cercle met en exergue une haute société avide de contrôle et de possession, en contraste avec les sentiments sincères de jeunes gens curieux et épanouis. L’enjeu du rang social, au cœur de toute dissension, ne cesse de mener à la convoitise et à l’orgueil. Edwige Ivy maitrise le genre à la perfection : on vous laisse découvrir son œuvre.

*    *    *

​L’ANGLETERRE VICTORIENNE ET SON SENS DU RELATIONNEL.
Au cœur du récit, Carolyne et Charles. Si la première est une jeune fille énergique « Elle ne s’ennuie jamais. », le second est d’aspect plus calme. D’une perspicacité étonnante venant d’une enfant d’à peine dix ans, elle mettra à profit sa curiosité dans le domaine des sciences. Observatrice, elle ne craint pas de s’impliquer dans des travaux à l’époque qualifiés d’homme. Sans être inventeuse, elle a l’âme d’une scientifique sans pareille. De son côté, Charles, douze ans, est voué à une carrière de médecin lorsqu’il préfèrerait une vie d’inventeur et d’explorateur. En somme, deux jeunes gens insouciants et pourtant très instruits. « […] ils ne pourront plus se revoir avant trois ans. » Soumis à de longues séparations, Edwige Ivy livre au lecteur leur évolution tout au long de leur enfance. Dans le ballet novateur des notes et des croquis, des regards se perdent. Les années passent, les désirs grandissent. Un amour jeune et sincère, un amour de prime abord interdit. Ce sont des sentiments authentiques qui naissent entre les collaborateurs, pour donner naissance à ce qui leur sauvera probablement la vie.
D’appartenance légitime à une classe sociale privilégiée, Charles et Carolyne nourrissent pourtant une conscience exacerbée de la pauvreté environnante. Diners de courtoisie, thés mondains et essayages en série, la jeune femme n’accorde que très peu d’importance aux événements futiles et inutiles de son rang social. Les idylles interdites et les mariages arrangés courent les rues et servent les intérêts d’une quête de pouvoir social de plus en plus présente. Complots aristocrates, échelons sociaux… conserver son rang est d’une importance primordiale. « Préserver les apparences » devient une priorité. Au grand dam des jeunes gens, qui ne rêvent que d’une chose : déclarer leurs sentiments.

​LA PREMIERE REVOLUTION INDUSTRIELLE ET LES GUERRES DE POUVOIR.
Une correspondance touchante lie les deux enfants devenus adolescents, puis adultes. Deux scientifiques lancés sur un projet commun, une innovation tout simplement impensable pour d’autres. « Le résultat vaut bien ces années de labeur. » Charles et Carolyne se qualifient d’inventeurs, leurs projets sont novateurs. Le Cercle, c’est la possibilité de suivre en détails l’évolution de l’étude, de prendre conscience des difficultés rencontrées et de la fierté ressentie à l’issue de chaque étape décisive. Garder le secret jusqu’au bout, c’est la condition essentielle à la réussite du projet. Rester discret. L’œuvre d’Edwige Ivy met en avant les merveilles de la science, ainsi que celles observables grâce aux innovations de la révolution industrielle. Le travail incessant d’hommes ambitieux, qui auront finalement réussi à changer le fonctionnement industriel.
L’arrivée soudaine de la révolution industrielle n’a pas seulement incité à la curiosité ni suscité l’intérêt des commerçants et artisans. Elle a surtout réveillé des hommes d’influence. Sans l’artisanat Européen, il faut savoir se recycler et s’assurer un rang social constant et stable. C’est l’objectif du Cercle, groupe hors la loi avide de pouvoir et de contrôle. « Le gang du Cercle a encore frappé ! […] Mais aujourd’hui, il a tué. » Alors qu’il s’applique à détruire toute innovation révélée au grand jour, ou sur le point de l’être, le Cercle souhaite « s’approprier la force des découvertes de la société actuelle. » Il étend son emprise lentement, de façon sûre et discrète. Une immense toile d’araignée tissée avec soin et minutie, un piège ingénieux et opportuniste.

​UN ICARE TROP ORGUEILLEUX.
Le Cercle représente des vies de recherche volées. La souffrance ressentie par les inventeurs est impitoyable. De son côté, Carolyne, jeune femme sensible et authentique, au caractère sincère, n’a de cesse d’être convoitée par la gente masculine. Devenant parure et objet à acquérir, ses prétendants lui font la cour de façon osée, persuadés de finir par obtenir sa main. Lorsque les sentiments s’insinuent au sein du Cercle, leur stabilité idéale ne peut que flancher. Trahisons, peines de cœur, orgueil… Que d’éléments qui ne peuvent que mener à sa perte un individu.
Conserver son rang social est devenu un enjeu individuel. En confrontant ambition de groupe et ambition solitaire, Edwige Ivy souligne l’influence et la manipulation des hommes de pouvoir sur leurs congénères. Instaurer un objectif commun pour assouvir ses envies personnelles. Finalement, l’œuvre entière est un avertissement, un rappel lourd de sens : à trop en vouloir, l’on finit par ne plus rien avoir.



Le Cercle est un récit simple, épuré, clair, sincère et spontané. La plume d’Edwige Ivy s’adapte élégamment au protagoniste. Tout d’abord axé sur les sons et émotions, à savoir la perception des protagonistes, il évolue dans un jargon de plus en plus technique alors que le projet prend forme. En somme, une plume simple, un récit élégant, en accord avec l’époque et l’environnement social décrit. Une habile narration confrontant l’harmonie amoureuse au désordre social. Le contact avec le lecteur est progressif, pour finalement devenir immédiat et rêche. Un scénario qui tient en haleine et un épilogue à couper le souffle. Fidèle à ses habitudes, les IS Editions ont su trouver la perle rare parmi une multitude de manuscrits.

Synopsis

En Angleterre, durant l'époque victorienne où les découvertes sont légions, Charles Wilson et Carolyne Fisher rêvent de découvrir le continent qui leur fait face, une mer emplie de diverses richesses. Passionnés par les matières scientifiques, les deux enfants essayent alors d’inventer un engin propre et silencieux capable d'explorer les lointains horizons, et réalisent leur première maquette à propulsion élastique.

Séparés lors de leur scolarité, ne se voyant que pendant de rares vacances, les deux enfants rusent pour correspondre pendant plusieurs années, chacun contribuant par sa réflexion et ses expériences à améliorer leur futur bateau ; un grand tournant se dessine quand ils décident de le rendre également submersible. Peu à peu, au fil des ans, ils construisent leur projet dans le plus grand secret, épaulés par le père de Carolyne.

Pendant cette période, de sombres événements surviennent. Des usines innovantes brûlent, des aéronefs sont détruits, les plans de nouvelles inventions disparaissent ou sont volées juste avant les dépôts de brevets, et des ingénieurs sont assassinés. Chaque sabotage est signé d'un cercle et deux lignes, signature d’une mystérieuse société secrète appelée le « Cercle », qui fait piétiner la police et prend de plus en plus d’ampleur.

Le Cercle ayant eu vent de leur projet, l’étau finit par se resserrer autour de Carolyne et Charles, qui vont être entraînés bien malgré eux dans des péripéties inquiétantes...

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)