Des vacances (presque) parfaites

Article publié le

30 janvier 2021 à 18:17:41

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Des vacances (presque) parfaites

Elodie Koenigshoven

2020

205

Humoristique

Feel-good

Elodie Koenigshoven est l'auteure de plusieurs oeuvres auto-éditées, les unes et les autres toutes plus surprenantes. Forte de sa polyvalence, Elodie alimente son portfolio romanesque d'une diversité marquée et maîtrisée : thriller à suspense, témoignage décousu et émouvant, roman écologique engagé, entre autres. Fin 2020, elle publie son dernier récit en date : [Des vacances (presque) parfaites] dont le titre et le thème se veulent simples et d'autant plus intriguants. Une ouverture à la légèreté et à la joie de vivre, deux notions bienvenues tandis que le froid prédomine et que le contexte actuel influe fortement sur le moral général.

*    *    *

❝ Je sens que les vacances vont être formidables.
Margaux n'a qu'une hâte : partir en vacances. Chaque année, cette pause bienvenue dans le rythme tumultueux du quotidien lui apporte un bol d'air frais versé par ses valeurs sûres : ses amis, ses hébergeurs et sa plage favorite. Cela dit, il semblerait que les habitudes ne soient pas faites pour durer sans accroc, car cette fois-ci, le sort semble s'en prendre à elle comme à son entourage. Menée en bateaux par de nombreux malentendus et mésaventures, Margaux voit ses vacances "formidables" doucement se transformer en un enfer avec lequel elle n'est pas du tout, mais alors pas du tout d'accord ! Forte de son caractère bien trempé et mue par ses convictions, il est hors de question que Margaux voie ses vacances chéries lui filer sous le nez sans rien dire.
Sa détermination féminine laisse adorablement entrevoir une âme d'enfant capricieuse (mais pas trop) pas encore tout à fait disparue. Quelque part, elle n'est pas sans rappeler le jeune Peter Pan pour qui rien ni personne ne pouvait chambouler sa routine enfantine et mélodieuse, sous aucun prétexte.

❝ J'ai mis toutes mes envies de côté pour m'occuper de ma famille et voilà le remerciement.
Si Margaux tient tant à son confort et à son repos durant ces deux semaines, c'est que la sérénité et la reconnaissance ne sont plus au rendez-vous tout au long de l'année depuis longtemps. Mère de deux enfants et mariée à un homme avec qui le goût se ternit de plus en plus, elle peine à trouver ses marques au sein de sa propre famille. Dévouée mais oubliée, c'est le sentiment qu'elle nourrit et qu'elle souhaiterait guérir. Alors voilà, deux semaines de vacances, c'est aussi l'occasion de renouer, de conclure une année complète pour entamer la suivante sur de bonnes bases.
Margaux joue des pieds et des mains pour convenir avec tous de compromis contrebalancés par les critiques de ses proches. Pourtant, sa détermination sans faille lui permet de tenir tête et d'atteindre ses buts... au moyen de situations saugrenues et quelque peu ironiques.

❝ Mon cœur de maman fond. Qu'il est bon de se sentir aimé !
Ces vacances (presque) parfaites, quoique très différentes des précédentes malgré que le contexte soit identique, sont pour ainsi dire rythmées de péripéties toutes les plus hilarantes les unes que les autres. Les problématiques auxquelles fait face Margaux ont un parallèle plein de puissance avec notre quotidien à tous, si bien qu'à travers la légèreté du récit se dégage une aura non pas moralisatrice (vraiment pas !) mais chaleureuse, pleine de bienveillance et de bons conseils à qui voudra bien y prêter l'oreille. Une façon subtile de transmettre sa compassion à ses lecteurs, mais aussi de lui offrir son soutien en cas de moral bas : c'est ce qui fait de ce roman un récit feel-good comme le lecteur en est friand ces temps-ci.
Une lecture drôle, simple et fraîche, pleine d'humour et de vérité.




→ Mon avis de lectrice :
Plus que tout, je voudrais remercier Elodie Koenigshoven pour sa confiance en mes lectures et les critiques qui en ressortent. Je suis très fière de faire partie de ses lecteurs chroniqueurs depuis ses premiers romans.
Elodie, j'en profite pour te souhaiter mes meilleurs voeux, ainsi que toute la réussite que tu mérites. J'espère que ton public continuera de grandir, car tes romans en valent la peine.

Des vacances (presque) parfaites, voilà un titre qui m'a intriguée. Au départ, je n'avais pas trop accroché à la première de couverture, mais finalement, une fois le livre entre mes mains et après avoir vu les nombreux posts des lecteurs à son sujet, je me suis laissée séduire. En plus, je l'ai trouvée très très drôle et donc pour terminer, ça m'a plu.

J'ai tout de suite été séduite par les protagonistes qui ont leur personnalité bien à eux malgré que ce soit un roman "simple" et donc pour lesquels on développe d'ordinaire moins le fond identitaire des personnages. C'est donc avec un véritable petit groupe de vacanciers tous différents les uns des autres que nous embarquons en vacances d'été : direction camping !

La narration est franche et propre, tout est bien amené et Elodie se passe très bien des clichés et des tournures de phrases scolaires et enfantines.

J'ai passé un super moment en compagnie de Margaux et de ses amis. Je me suis surprise à avoir peur que tout foire, que tout ne soit qu'une illusion et que ces dix dernières années n'aient été que mensonge. Je me suis aussi surprise à sourire et à rire en tournant les pages de ce roman feel-good que je suis très heureuse d'avoir découvert.

Pour être sincère, c'est mon deuxième roman préféré parmi tous ceux que tu as écris Elodie, le premier étant Séparés.

Synopsis

Enfin, ce sont les vacances d’été !

Comme le veut la tradition, Margaux et sa famille se rendent au Lavandou, au camping de Gérard et de Martine, leurs amis de longue date. Tous les éléments pour passer de merveilleuses vacances sont réunis. Au programme : plage, mer, soleil et farniente.

Sauf que cette année, rien ne se déroule comme prévu…

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)