Cavalier Vert - T1

Article publié le

26 octobre 2020 à 09:12:55

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Green Rider

Kristen Britain

1998

598

Fantasy

[AVIS LECTURE]
Comme pour toute Fantasy qui se respecte, les Cavaliers Verts n’évoluent pas dans le monde connu. Leur continent se nomme la Sacoridie et se trouve être gouverné par le roi Zacharie. Loin d’être aussi vaste que le terres décrites chez G.R.R. Martin ou David Gemmel – puisqu’on en parle –, la Sacoridie se rapproche plus du royaume des Chevaliers d’Emeraude du moins d’après la carte du premier volume. A cela ajoutons l’allure générale du récit, de sa narration jusqu’à sa structure, pour déboucher sur un ensemble plutôt axé jeunesse.
Morceau de territoire isolé du reste du continent par le mur de l’Yer, la Sacoridie est une terre peuplée par les humains depuis de nombreuses époques. Pourtant, la vie là-bas n’a pas toujours ressemblé à ce qu’elle est aujourd’hui. Pour la plupart, les populations ne savent plus pratiquer la magie et ne la ressentent plus : ils ignorent tout d’elle. En quelques endroits cela-dit, l’ordre des Cavaliers Verts ainsi que quelques individus isolés continuent de la maintenir en vie – pour des desseins somme toute différents. L’univers que décrit Kristen Britain est alors un monde divisé, tant par la magie que par les inégalités sociales. De plus en plus, les écarts se creusent et les ambitions s’affinent.

*    *    *

► Le protecteur a prié Père de cesser ses tentatives pour faire renaître la magie. ◄

- - -

Le premier volume de la saga Cavalier Vert est entre deux chaises en ce qui concerne sa dimension politique. Au cœur de l’intrigue et des problématiques abordées, elle reste pourtant survolée et loin d’être approfondie. A savoir maintenant si cette nuance est due au jeune âge de Karigan G’ladheon ou simplement à une volonté de l’auteure, à chacun son interprétation.

► Aimez-vous votre pays et votre souverain ?

Ce n’était qu’un concours de circonstances, mais voilà qu’un Cavalier Vert se voit forcé de transmettre sa mission à une complète étrangère. Laquelle ne voit d’autre choix que d’accepter, de toute façon sans toit pendant une durée indéterminée. Sans but précis non plus, ni aucun avenir pour le moment. L’urgence de la situation ne lui laissant pas plus le temps d’y réfléchir, Karigan empoigne l’objet de son nouvel objectif et s’élance sur les routes sans attendre.
Etudiante encore dans la fleur de l’âge, la jeune fille possède un caractère fort et ne s’effraie pas sans raison. L’esprit pourtant rationnel, elle mesure les risques avec patience, apprend de ses erreurs et fait toujours de son mieux pour aller de l’avant et prendre le recul suffisant à une clairvoyance indispensable.

► On aurait dit qu’elle faisait toujours les mauvais choix, le genre de choix destiné à la fourrer dans le pétrin.

Si elle ne manque pourtant pas de bonne volonté, cette G’ladheon, fille de négociant, ne parvient par à tirer de ses agissements la fierté tant attendue. Lasse des enseignements qui ne font que la ralentir, elle concentre toute son attention sur ceux qui lui permettent un épanouissement sans frein. Passionnée, ambitieuse et déterminée, elle est de ceux qui ne renoncent jamais, mus par une volonté sans faille.
Trop souvent rabaissée par les nobles qui lui sont supérieurs en dépit de la place qu’occupe son Clan dans l’économie du continent, Karigan apprend à se faire respecter. Honnête et droite, elle met un point d’honneur à garder la tête haute sans jamais se plaindre, rarement poussée à bout par les accusations et les insultes. En somme, la jeune étudiante se sera glissée sans mal dans la peau du Cavalier Vert qu’elle sert malgré elle.
Forte d’esprit, elle est sans aucun doute une admirable femme en devenir. Elle croit dur comme fer en sa capacité à rendre son géniteur fier de ce qu’elle sera devenue, à terme. Une occasion pour elle de prouver encore une fois à quel point elle donne de son corps et de son mental dans une entreprise, qui, pourtant, lui semble inaccessible.

► Les gens qui se souciaient d’elle n’auraient pas la moindre idée de ce qui lui était arrivé.

​La solitude devient un sentiment nouveau pour Karigan qui, peu importe où elle s’était trouvée auparavant, n’avait jamais manqué de soutien. Désormais livrée à elle-même, chaque décision qu’elle prend débouche sur de lourdes conséquences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises pour son aventure. Ce n’est que l’idée claire de son objectif qui maintiennent sa motivation.

- - -
Cavalier Vert a beau être un premier tome haut en couleur, il est d’un rythme aléatoire et, surtout inégal. Le tempo démontre d’un déséquilibre flagrant, lequel prend rapidement une proportion démesurée en lien avec la longueur du récit. D’une introduction légère mais percutante, l’excitation retombe bien trop rapidement tandis que Karigan se retrouve alors seule face à ses péripétie, abandonnée par un lecteur certainement distrait. Une fois peut-être, l’apparition de ce sentiment de fierté mélancolique alors que l’aventurière se dresse durement face à son destin pourtant funeste. Puis, finalement, un dénouement grandiose, sans fin. Une apogée comme sans limite, disproportionnée au reste du récit et pourtant presque tout aussi en longueur – dans tous les sens du terme appliqués.
Un volume somme toute léger, quoique pas si passionnant qu’il aurait pu l’être. Cavalier Vert reste une lecture jeunesse agréable, à courte dose.

Synopsis

Karigan G’ladehon, jeune fille éprise d’aventure, s’enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d’un gouverneur de province.

Elle croise alors un Cavalier Vert, l’un des légendaires messagers du roi, qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres...

Et c’est ainsi qu’elle scelle son destin, soudain magiquement investie de sa véritable mission : devenir un Cavalier Vert.

Dès lors, sa vie va se révéler bien plus compliqué que prévue : entre la découverte de sa fidèle monture et de ses mystérieux nouveaux pouvoirs, elle va se retrouver traquée par des assassins, puis propulsée malgré elle dans un monde périlleux de dangers et de luttes intestines. Car il se pourrait bien que sur ses épaules repose le destin de l’ordre des Cavaliers Verts, et peut-être même celui du royaume tout entier...

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)