Avis lecture • Un palais d'épines et de roses

Article publié le

4 mai 2021 à 15:18:38

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

A court of thorns and roses

Sarah J. Maas

2015

440

Fantasy

Romance

❝ Il m'a fallu très longtemps pour me décider à lire cette saga. D'abord, parce que ce n'est pas du tout mon genre de prédilection... en fait, dans le principe, c'est même tout ce que je fuis. Romance, changeurs de formes, éventuellement un peu d'érotisme au vu des critiques "sexy", bref. Ensuite, quitte à découvrir l'une des séries les plus prisées du moment, autant faire les choses bien : j'ai cherché - en vain - les éditions anglaises reliées, mais elles ne sont plus en vente car il semblerait qu'un coffret relié ait été annoncé pour octobre 2021 ; du coup, je me suis rabattue sur l'édition Bloomsbury brochée semi-poche, et finalement, elle est vraiment, vraiment belle.

Eh bien ! peu importe le nombre de préjugés que je puisse avoir sur le genre, j'ai adoré ma lecture. J'étais tellement impliquée dans cette dernière que je ne suis pas sûre d'être très objective, mais voilà : je suis carrément fan, et j'ai très très hâte de découvrir la suite.

*    *    *

Ce que j'ai beaucoup aimé par dessus tout, c'est cette notion de reconnaissance. Ce contraste cruel avec le début où tout n'était que désespoir et peine perdue. Sincèrement, ça m'a fait du bien, et cette grosse partie en soi plutôt féérique m'a apaisé le cœur. Par féérique, je ne souligne ni niaiserie, ni candeur, mais plutôt ce jeu de couleur constant que met en scène la plume simple mais précise de l'auteure. Je pense que l'ambiance que dégage le récit joue énormément sur le ressenti du lecteur, jusqu'à me conquérir moi qui, comme je vous le disais, suis d'ordinaire plutôt sceptique face à ce genre de romans.
C'est peut-être un peu facile en soi, mais je me dis que, parfois, on en a besoin, et je trouve que c'est très bienvenu à ce moment précis. Les interactions et les réflexions sont même plutôt naturelles à mon sens, et marquée à la fois par les événements, les ressentis et les expériences passées. J'ai du mal à décrire avec exactitude, mais disons que c'est "simple", "naturel". On est loin des torsions inexplicables et ultra complexes de l'esprit face au vécu, c'est seulement un enchaînement "logique" qui prend en compte tout un tas de facteurs environnants tels que ç'aurait pu être le cas pour chacun d'entre nous.

Tout le récit n'est pas fleur toute bleue cela dit. J'ai appris un peu plus tard qu'il s'agissait d'une sorte de remake de La Belle et la Bête et, si je n'ai pas exactement vu le lien précis (hormis la discrimination réciproque entre les humains et les Faës, j'ai bien compris que je n'avais pas affaire à un univers très profond mais plutôt à une balance du Bien et du Mal. Laquelle est très bien imagée par Feyre, jeune héroïne, s'opposant au Mal dans sa forme la plus simple, la plus cruelle, à s'y croire presque comme dans un conte justement.

Pourtant, tout est beaucoup plus creusé qu'une histoire à raconter aux enfants. Feyre fait face à la famine, à la solitude, au désespoir ; puis à l'inavoué, à la dure mais douce transition à l'âge adulte. Finalement, une saga que je tends à apprécier, et que je compte bien continuer. ❞

~ Telesia

Synopsis

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)