Au cœur du Yamato : Mitsuba

Article publié le

19 janvier 2021 à 10:54:20

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Au cœur du Yamato : Mitsuba

Aki Shimazaki

2006

129

Contemporaine

Romance

Quand il s'agit de la culture Japonaise, l'étude et la compréhension des mœurs est parfois laborieuse. Là où nous, Français, avons lâché du lest sur nos traditions pour les incorporer aux temps modernes, le Japon met tout en œuvre pour préserver l'identité culturelle qui lui est propre. Rythmé par des codes sociaux immuables, leur mode de vie est strict, régi par l'activité professionnelle et un code d'honneur tout à fait spécifique mettant en exergue le respect de l'autre et la hiérarchie conventionnelle. Aki Shimazaki s'ouvre au monde et propose au lecteur européen - ou plus largement international - de découvrir l'essence de son pays à travers la série Au coeur du Yamato. Composée de livres courts aux couvertures harmonieuses, elle narre des tranches de vie courtes centrées sur les valeurs et l'état d'esprit du Japonais de façon simple et émouvante. Mitsuba en est le premier volume.

*    *    *

En plein Tokyo, un jeune cadre dans une entreprise d'influence nourrit l'ambition de faire partie des meilleurs. Appliqué et rigoureux, il représente l'employé parfait... à une exception près : il n'est pas marié et n'a pas l'intention de le devenir d'ici peu. Dans cette nation où le foyer familial a une place majeure dans l'équilibre de vie, le mariage arrangé est une coutume courante. Si la majorité des couples vivent heureux de leur condition grâce au respect mutuel que chacun s'engage à employer, les sentiments sont loin d'être spontanés et méritent une vie d'attention et d'intérêt pour se développer. En outres, si le mariage arrangé n'est pas une obligation, il permet notamment de se mettre en ménage avec une personne dont la vie et le caractère nous conviennent dans le seul but de mener une existence calme et paisible pour, avec le temps, développer de l'affection. Quel avenir peut-on alors réserver à ceux qui souhaitent s'unir par amour ?

Les émotions et sentiments semblent représenter aux yeux du Japonais une contrainte supplémentaire quant à la direction à donner à sa carrière, contrainte dont on pourra donc naturellement se passer. La réussite et la prospérité individuelle est une pièce massive dans l'engrenage de la puissance nationale, et fait donc de ce genre de préoccupations un soucis moindre puisqu'il est systématiquement écarté. Entre l'amour sincère et la perspective d'un parcours professionnel parfait, le choix doit normalement être vite fait. La nature humaine se bat constamment contre les règles sociales conventionnelles, et heurter la fierté d'un homme de pouvoir peut rapidement se retourner contre soi.

Aki Shimazaki fait preuve de sagesse en abordant son récit de façon neutre : ce qu'elle relate ne prend aucunement la forme de jugement et reste incroyablement impartial. Il s'agit d'une lecture presque documentaire où l'étude de cas fait loi. Si la plume de l'auteure est d'une légèreté sans appel, les messages qu'elle véhicule malgré elle (par le biais de la représentation fidèle qu'elle exprime de son pays) sont sans appel. L'issue est brutale, à la fois heureuse et amère, si bien qu'une unique question se pose : les choses n'auraient-elles pas pu se passer différemment ? Soit dit en passant, nul n'est suffisamment éclairé pour se donner le droit de juger une culture qui n'est pas la sienne : en Europe, en Amérique, en Afrique ou partout ailleurs, l'enchaînement des événements aurait pu être tout autre ; mais pas ici.
A nouveau, c'est le respect de l'autre, mais aussi de ses origines et de ses croyances qui donne autant de pouvoir à œuvre d'Aki Shimazaki, laquelle incite à la compassion, à la réflexion sur nos propres conditions de vie, mais surtout à l'empathie.

Une série à découvrir par curiosité, par soif de connaissance ou par désir d'un regard extérieur.

Synopsis

L’histoire d’un jeune cadre japonais qui tombe amoureux au moment où sa société lui propose un poste important dans une succursale à l’étranger illustre la violence terrible des lois sociales au Japon.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)