Alice au pays des morts-vivants

Article publié le

12 octobre 2020 à 10:15:58

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

Alice in Deadland

Mainak Dhar

2012

288

Horreur

Fantastique

« Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes » - La chenille à Alice.
Mainak Dhar, directeur général chez General Mills en Inde, publie en 2016 son deuxième récit : Alice au Pays des Morts-Vivants. Inspiré du célèbre conte Alice au Pays des Merveilles, l’œuvre se fait entendre comme un récit à tendance horrifique. Et pourtant, les dimensions du texte sont indéniablement politiques et militaires. Loin de la version classique de la lutte humaine contre les Zombies, Mainak souligne de nombreux enjeux actuels et plausibles. Alors qu’il met en avant ce que très peu osent dire tout haut, les lecteurs s’extasient. « Le cadre et l'univers créés sont fantastiques, les personnages très attachants et l'histoire tout à fait addictive ! » Mais que se cache réellement derrière l’œuvre ? Au cours des dernières années, l’Inde est devenu un lieu de désolation et de conflit. Un lieu où chaque enfant a oublié les figurines et les tablettes pour s’adonner au maniement des armes. Parmi eux, la jeune Alice Gladwell.

*    *    *

Alice au Pays des Morts-Vivants est indéniablement une réécriture moderne du conte de la très connue Alice au Pays des Merveilles. Pas de temps mort pour le lecteur, directement plongé dans l’univers d’Alice. Née trois mois après ce que les habitants du pays appellent le Réveil, c’est du haut de ses quinze ans qu’elle domine tous ses proches en termes de maniement d’armes. « Une fois ou deux, elle avait jeté un œil dans la lunette de son fusil. » Aussi n’a-t-elle connu que la survie et la lutte contre leurs ennemis jurés : les Mordeurs. C’est avec bravoure que la jeune Américaine, expatriée de son continent d’origine, lutte contre ces derniers avec une ardeur et un sens du devoir infaillibles. Eduquée à la dure, elle ne craint pas de s’exposer au danger afin de protéger les siens. C’est sûrement ce qui lui aura été fatal. « […] des rumeurs couraient selon lesquelles les Mordeurs avaient créé de gigantesques bases souterraines. […] Est-ce qu’Alice venait de découvrir l’une d’elles ? » Excitée à l’idée de tenir la clé de la victoire, elle en oublie toutes ses précautions. Douée, jeune et courageuse, elle n’est cela dit pas dénuée de peur. En prise à une forte empathie lorsqu’il s’agit de ses proches, elle sait faire face à ses responsabilités, tout en prenant conscience des risques. Gestion de ses émotions et de la panique, voilà le maître mot de son éducation. C’est néanmoins malgré elle qu’elle se retrouve confrontée à un devoir trop imposant pour elle, guidée par sa seule conviction. « Pour donner un sens à son sacrifice », celui de sa famille.
► "Plutôt mort que mort-vivant."
​« Les mordeurs étaient considérés comme des créatures stupides et décérébrées, guidées uniquement par leur appétit insatiable. » C’est la raison pour laquelle les humains se défendent sans cesse face à ce qu’ils considèrent comme des êtres dénués de raison. Ils cherchent à survivre, encouragés par les autorités supérieures. Mais au-delà des attaques répétées contre leurs campements, de nombreuses questions se posent. « Alice, […] la seule humaine à avoir été capturée par les Mordeurs et à être toujours en vie pour en parler. ». Rapidement menée à la Reine, une vérité éclate aux yeux de l’adolescente, et les théories fusent quant aux gouvernements subsistants.

En parallèle, les références au conte sont nombreuses. « Emmenez-les, et qu’on leur coupe la tête. ». Lapin, Chancelier, Reine, tout y est. « Toute prophétie est un rêve mais si l’on y croit on peut le faire advenir. » Sujette à un destin imaginaire, Alice est confrontée aux aventures passées de son homonyme. Alors que la paix se joue sur une histoire pour enfant, la conviction est de mise et fait vivre le récit de Lewis Carroll une seconde fois.

Synopsis

Deadland, Inde. Un virus a réduit la quasi-totalité de l'humanité à l'état de zombies. Du monde d'hier, il ne reste rien, sinon les armes. Le Comité central règne d'une main de fer sur cette partie de la planète, assurant sa puissance grâce à sa milice, appelée Zeus.
Alice, 15 ans, n'a pas connu d'autre école que celle de la survie. Mais elle y excelle. Lors d'une patrouille, elle surprend un zombie sortant subitement de terre, pourtant des oreilles roses de lapin. Sans l'ombre d'une hésitation, elle s'engouffre à sa suite.
Et chute...

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)