A la croisée des mondes - T2 : La tour des anges

Article publié le

12 octobre 2020 à 08:12:57

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

The subtle knife

Philip Pullman

1997

432

Fantasy

Aventure

Philip Pullman a pour habitude de décrire A la croisée des mondes comme un seul et unique roman. Lucy Hughes-Hallett le note dans son introduction: « Pullman himself calls it « all one story » -not a series, not even a trilogy, but one coherent piece of fiction. » La séparation en trois tomes lui paraît moins justifiée que ce que nous, lec teurs, observons; et pourtant, la distinction entre chaque volume est très nette. Entre La boussole d’or (Northern Lights) et La tour des anges (The subtle knife) se dessine une évolution des personnages considérable, ainsi qu’un revirement de situation, de domaine et de contexte assez marqué. Chaque partie se distingue l’une de l’autre non seulement par leur contenu et leur structure narrative, mais également par les différentes valeurs morales et détails littéraires qui les construisent. Cela également a été précisé par Lucy H.H., et on ne saurait le démentir.

*    *    *

Dans cette seconde partie donc, apparaît un nouveau personnage: Will. Agé de douze ans, ce jeune garçon est néanmoins très mature dans ses réflexions. Avec un père disparu et une mère à protéger, il représente le scénario classique du personnage qui grandit trop vite. A l’instar de Lyra, d’ailleurs, qui elle, dans son éducation même, est amenée à intégrer de nombreuses notions scientifiques, des comportements dignes et des rélflexes de survie assez poussés.
C’est un aspect de la trilogie qui ressort assez souvent, et bien qu’on retrouve dans leurs actes et prises de paroles leur âge véritable, il arrive parfois de penser que l’auteur va un peu trop loin dans ce gain de maturité. Par exemple. Que Lyra ait tant de connaissances scientifiques, c’est normal: elle vit entourée d’érudits dans une école de prestige depuis toujours. Mais Will, qui vit dans notre monde à nous ? C’est plutôt étonnant: à son âge, les programmes sont encore relativement légers. Et on sait de son personnage qu’il ne vit pas une encyclopédie à la main. C’est une legère incohérence qui mérite d’être notée, mais qui cependant n’altère pas tellement la qualité du récit.
En ce qui concerne les personnages en eux-mêmes. Will est un peu à caractère paranoïaque: il vit dans la peur d’être traqué, dans le désespoir de pouvoir mener sa quête à terme avant d’être rattrapé par ses ennemis. Son existence au sein du roman est récente, et il n’est plus nouveau de constater que Philip Pullman ne s’attarde pas sur l’introspection de ses personnages. Lyra, de son côté, a grandi. On la retrouve au début du roman changée, plus distante, moins virevoltante -bien qu’elle le soit encore!-, plus…adolescente, presque femme, quelques fois. Elle passe par certains stades reconnaissables: de la rebellion constante à la soumission implacable, elle reconnait petit à petit la sagesse de certaines personnes, en ajout à son respect initial. Elle apprend petit à petit à contrôler ses émotions, prenant comme modèle des êtres imposants tels que Iorek, Serafina, et surtout Will.

La dimension du tome est assez étrange. Elle diffère complètement de l’univers initial, celui de Lyra. Celui des daemon. Alors qu’on se trouvait de base dans un monde assez fantastique, et finalement très scientifique, Pullman nous emmène tout doucement vers le spirituel. C’est assez compliqué à digérer, surtout lorsque l’on est ancré dans le monde des sciences. L’écrivain semble très renseigné sur ce domaine. Il pose une structure inébranlable, instaurant des études complexes, allant même jusqu’à comparer Eve et Adam à des nombres complexes*! Mais qui aurait pu prévoir que cette base, ces fondations à l’aspect si solide, déguisaient en fait autre chose. Quelque chose de beaucoup plus poussé. De beaucoup plus réfléchi ? Qui aurait pu s’attendre à ce que la véritable nature de la Poussière soit si… religieuse ? Sans trop en révéler, afin de vous faire saliver, sachez que la vérité de Pullman est énormément plus destabilisante que l’ouragan qu’a provoqué dans nos coeurs les actions commises à Bolvangar. Lancez-vous dans ce tome, et ressortez-en bouleversé.
Finalement, La tour des anges -que l’on préfèrera sous son nom original, The subtle knife, car il est plus représentatif- chamboule, mais à un degré lointain. Il nous atteint, mais pas en tant que personne. Il nous atteint parce que s’en nous en rendre compte, nous avons intégré une partie de nous-même au roman. Le contenu de l’intrigue est impressionant, conséquent.

The subtle knife, ce n’est plus du tout un roman pour adolescent. Et le tome suivant, The amber spyglass ? Encore moins.

---------------------------------------------------------------------------------------
NOTE : 19/20
« So here is a story that was the best I could do at the time, written with all the power and all the love I had, about the things I think most important in the world. I think it was worth writing. I hope you think it’s worth reading. » ~Philip Pullman.

*Les nombres complexes, en mathématiques, représentent l’ensemble des nombres le plus vaste, englobant ainsi tous les réels. Ainsi, tout chiffre et tout nombre est en fait un complexe. Ce qui fait d’un complexe un réel, c’est l’absence de partie imaginaire associée. En effet, il existe un nombre imaginaire, noté i. Par exemple: 3 est réel. 3+4i est complexe, et il possède une partie réelle (3), et une partie imaginaire (4i). i n’a pas de fondement, il n’a pas de valeur. Mais il permet des calculs justes et précis.

Synopsis

Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis des années, croit avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit la brèche qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l'Aurore, il rencontre Lyra. Les deux enfants devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse tour des Anges.

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)