𝗔𝗩𝗜𝗦 𝗟𝗘𝗖𝗧𝗨𝗥𝗘 • Meg Corbyn, T1 : Lettres écarlates

Article publié le

28 mai 2021, 07:26:18

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

The Others, book 1: Written in Red

Anne Bishop

2013

615

Bit-Lit

Des clichés et des 𝘢 𝘱𝘳𝘪𝘰𝘳𝘪 sur la bit-lit, il y en a des tas. Qui rêve vraiment d'un amant vampire et de triangles amoureux ? d'amours impossibles entre deux races 'incompatibles' ? Personne. Du moins c'est ce que je pensais. Las de mes souvenirs de ᴛᴡɪʟɪɢʜᴛ et de ʟᴀ ᴍᴀɪsᴏɴ ᴅᴇ ʟᴀ ɴᴜɪᴛ, j'ai demandé conseil : quelle saga pourrait réussir à me libérer de mon jugement sur ce genre ? Moi qui déteste les romances niaises et irréalistes, et qui se dégoûte des shape-shifters ? On peut dire que ces derniers mois, j'ai été servie... et quelle surprise de découvrir qu'en réalité, j'étais passée à côté de nombreux univers tous plus riches les uns que les autres pendant toutes ces années ! ᴍᴇɢ ᴄᴏʀʙʏɴ fait partie des plus belles découvertes que j'ai pu faire jusqu'à maintenant, et je vous en parle tout de suite.

*    *    *

› 𝗨𝗻 𝘂𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀 𝗿𝗶𝗰𝗵𝗲, 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘂𝗻 𝗺𝗼𝗻𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗹𝗲 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲,
et je pense que c'est ce qui m'a le plus marquée dans cette lecture. Ceux qui me connaissent savent que je ne lis jamais les résumés des livres dont j'attends beaucoup, et avec ce qu'on m'en avait dit je pensais dur comme fer que j'allais me retrouver dans un monde différent, un peu comme une fantasy. Finalement, il s'est avéré que la jeune Meg évolue bel et bien dans notre réalité, celle qu'on connaît, à une différence près... l'existence des Autres. Au-delà de leurs caractéristiques surnaturelles, ce sont leurs aptitudes à vivre en société qui m'a conquise. Les Autres et les humains "cohabitent", et les interactions sont à la fois sociales, politiques, commerciales, entre autres. La précision avec laquelle tous ces axes sont développés m'a tellement comblée (moi, la fille qui trouve toujours des défauts à 𝗧𝗢𝗨𝗧 !) que j'ai lu dans un état d'extase et de d'enivrement presque fanatique. Toutes les questions et tous les enjeux qui me venaient à l'esprit ont trouvé réponse, et l'ensemble est si complet que j'ai imaginé avec une facilité déconcertante tout ce qui n'était pas évoquée. Course à la technologie, jeux de pouvoir, discrimination, crime... aucun point n'a échappé à ma réflexion ! Un gros plus pour ce début de saga hors du commune et pourtant si ancré dans nos mœurs.

› 𝗢𝗻 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱 𝘀𝗼𝗻 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀.
Du calme Telesia, du calme. Tout est rythmé à la perfection. Je ne suis pas tombée sur la romance toxique et maladive que je craignais, et même si on sent quelques émotions - et sentiments naissants - flotter dans l'air, tout est amené avec un naturel déconcertant. Les révélations sont intelligemment dosées, le lecteur a à peine le temps d'être frustré par ce qu'il peut deviner... Bref, un pur régal.

› 𝗕𝗼𝗿𝗱𝗲𝗹, 𝗹'𝗮𝗱𝗿𝗲́𝗻𝗮𝗹𝗶𝗻𝗲 !
Je ne me souviens pas des rares moments où tout a semblé suffisamment calme pour lire avec sérénité. Meg et son entourage évoluent sous la menace constante de nombreux facteurs extérieurs. Là où les Autres passent pour des bêtes sanguinaires, les gouvernements humains semblent pourtant bien cacher le jeu et faire preuve d'au moins autant de cruauté... si ce n'est plus. J'ai rapidement pris le parti des Autres, et l'angoisse qui me rongeait page après page m'a prise aux tripes. Pas le temps de se reposer, ça c'est certain.

› 𝗘𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝘃𝗿𝗮𝗶𝘀 𝗺𝗲́𝗰𝗵𝗮𝗻𝘁𝘀 ?
C'est vrai que j'ai été un peu refroidie par la redondance d'une menace en particulier. A mon sens, un certain parasite (hum) aurait pu être éliminé bien plus tôt. C'est le seul défaut du livre que je peux citer, mais je ne suis même pas sûre d'être objective puisqu'en réalité, si nous n'avions pas eu droit de vue sur les machineries en coulisses, je pense que je serais moi aussi passée à côté.


Une chose est sûre, j'ai vraiment hâte d'en savoir plus et de me lancer dans la suite de la saga.

Synopsis

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)