[Cycle des Histoires Macabres] 1 - The Tomb

Article publié le

3 novembre 2020 à 07:51:59

par

Telesia

IMG_20210406_110717-1.jpg

En savoir plus

Titre original :

Auteur : 

Date de sortie :

Genre :

Pages :

The Complete Fiction of H.P. Lovecraft

H.P. Lovecraft

1112

Horreur

Classique

Nouvelle

En 1917 est né l’univers Lovecraftien, quoique reconnu du public bien des années plus tard. The Tomb est la première nouvelle officielle signée H.P. Lovecraft, œuvres adolescentes ainsi écartées des mémoires. Au détour de quelques pages écrites d’une plume aussi habile que fébrile, l’auteur ouvre une brèche dans les défenses de son esprit par laquelle, hélas, finiront par se déverser une multitude de fantasmes inavoués – si ce n’est par le biais de récits tout à fait singuliers. Aussi, The Tomb se dresse comme une introduction à l’immense ouvrage de Lovecraft ainsi qu’à sa pensée si l’idée n’est pas trop prétentieuse pour être osée vraie. Pleine de l’identité fondamentale de l’auteur, la nouvelle se lit comme le reflet de son créateur. Y sont abordés des thèmes qui lui sont chers – tels que la folie, au dépend du surnaturel – tandis que la jeunesse de sa créativité laisse planer sur Jervas DUDLEY comme l’ombre de son créateur.

*    *    *

Jervas Dudley, mentally unfited for the formal studies and social recreations of my acquaintances. Ainsi Jervas aurait-il tout aussi bien pu se nommer Howard. Support de la réflexion profonde de ce dernier, Jervas met en exergue la définition du surnaturel selon Lovecraft. There is no sharp distinction betwixt the real and the unreal. Comprendre la façon dont l’esprit fixe les frontières du réel, tant la façon de chacun est unique. Si bien que varie la perception du « surnaturel » d’une éducation à l’autre, d’une croyance à l’autre.

Pour Jervas, the vault ou La Tombe devient une obsession. Le fruit précieux de sa découverte, si bien qu’un lecteur avisé ne saurait déterminer la véracité ou la facticité de son expérience, qu’elle soit véritablement vécue, imaginée ou simplement hallucinée. L’approche progressive de J. Dudley de la tombe laisse à penser qu’il finit par l’ « apprivoiser », révélant ainsi pourquoi les villageois sont incapable d’être eux-mêmes témoins de sa vision.

La particularité du jeune homme réside néanmoins dans sa folie. Jervas est fou, conformément aux conventions sociales majoritaires. Parce que ce qu’il raconte est « improbable », « décalé » ; aussi parce que ceux qui l’entourent sont incapables de voir ce que Jervas lui, voit très bien. En outre, il est possible de comprendre le récit selon deux axes. Le premier réside dans la croyance conjecturée selon laquelle les esprits des villageois seraient trop étroits pour qu’ils soient capable de saisir, et donc de percevoir ce que le récit qualifie de « surnaturel ». Le second laisse entendre que l’esprit de Jervas spécifiquement soit suffisamment ouvert et réceptif, de fait qu’il croit en ce qu’il voit. De ces faits en découle ceci : c’est le lecteur qui décide de ce qui est « vrai » et de ce qui ne l’est pas. Il s’agit d’un récit où il n’existe pas de « bonne réponse », seulement d’innombrables interprétations, selon justement la perception de chacun, en bonne illustration du raisonnement exposé.

Aussi Jervas se complaît-il dans sa folie. Fier de ce qu’il raconte, il n’est question pour lui ni de l’oublier, ni de concéder à la sobriété des croyances humaines contemporaines. Il continue de le partager et de le raconter, laissant à qui l’entend l’opportunité de l’interpréter à sa guise.

HP Lovecraft conserve réellement un goût du mystère et du secret. De façon récurrente et donc frustrante, il se voit priver le lecteur de réponses à certaines questions, laissant à sa lecture quelques subtilités dont les révélations sont des plus macabres. The Tomb est un récit court, mais hors d’haleine. Une mise en bouche de l’œuvre de Lovecraft dont tout lecteur se souviendra.

Synopsis

Another fantastic edition in the Knickerbocker Classic series is The Complete Fiction of H.P. Lovecraft, comprised of the author's fictional stories featuring the world's most bizzarre creatures and supernatural thrills. Written by H.P. Lovecraft between the years 1917 and 1935, the stories in this collection feature many horrific and cautionary science fiction themes that influence today's artists like Stephen King, Alan Moore, Paul Wilson, Guillermo Del Toro, and Neil Gaiman.

For Lovecraft fans worldwide, this stunning gift edition has a full cloth binding, foil blocking on the spine, ribbon marker, and is packaged neatly in an elegant slipcase. The Complete Fiction of H.P. Lovecraft contains stand-out pieces like "The Call of Cthulhu" (1928), The Dream-Quest of Unknown Kadath (1943), The Case of Charles Dexter Ward (1941), At the Mountains of Madness (1936), The Shadow Over Innsmouth (1936), "The Dreams in the Witch House" (1933), The Shadow Out of Time (1936), and "The Haunter of the Dark" (1936).

41aJtZH9n7L_edited.jpg

NOUS RETROUVER

Telesia (Fondatrice)

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Twitter Icon

Chroniqueurs partenaires

– Lily (Dame Doourse)

– Takou (Takoubook)